BLEU-ADAPT

Our Visitor

0 0 3 2 4 7

Identification du projet

Acronyme du projet BLEU-ADAPT
Titre du projet Invasion biologique marine et pêche : étude, atténuation des dommages et adaptation dans le contexte du changement climatique
Nom de l'organisation/organisme Demandeur chef de file Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture (Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche/DGPAq-MARHP
Durée du projet 36 mois (2019-2022)
Objectif thématique du programme Objectif Thématique OT3 - Protection de l’environnement et adaptation au changement climatique
Priorité du Programme Priorité 3.1 - Actions conjointes pour la protection de l'environnement

Résumé du projet

Le crabe bleu Portunus segnis, originaire des océans Indien et Pacifique, a récemment envahi les côtes du sud de la Tunisie avec des impacts sévères sur les écosystèmes côtiers et la pêche. En effet, l'espèce interfère de manière drastique avec les activités de pêche artisanale, endommageant les outils, rendant leur utilisation impraticable et inefficace.

filet-colmaté De plus, une réduction significative des espèces d'intérêt commercial a été enregistrée dans les zones côtières où cette espèce tropicale prolifère. P. segnis est aujourd'hui capturé massivement dans le golfe de Gabès - où les pêcheurs locaux l'appellent «la catastrophe » - et son expansion géographique rapide est attendue, en accord avec les scénarios de changement climatique. En fait, le crabe bleu s'est déjà répandu dans le détroit de Sicile, atteignant les côtes les plus méridionales de l'Italie, qui représente donc un pays exposé à des risques écologiques et socio-économiques similaires. filet-colmaté-dégats

Le but de BLEU-ADAPT est de fournir une réponse rapide à cette invasion biologique sans précédent et de soutenir une gestion adaptative du problème. Cet objectif sera poursuivi à travers une série d'actions spécifiques, en étroite collaboration avec les réalités locales. La collaboration bilatérale permettra une analyse approfondie du risque, qui sera alimentée par des informations écologiques et socio-économiques recueillies à travers des approches participatives avec la communauté des pêcheurs. Des données géographiques combinées à des données environnementales seront également utilisées pour modéliser l'expansion géographique potentielle de l'espèce. Cette phase d'étude impliquera d'autres espèces marines indiquées par les communautés locales comme en augmentation numérique drastique, où leur succès lié au changement climatique interfère négativement avec les activités de pêche dans les zones d'intérêt. Les informations recueillies seront utilisées pour mettre en œuvre des pratiques de gestion adaptative. La stratégie de communication s'adressera aux acteurs clés de la gestion de l'espèce et aux utilisateurs finaux potentiels, en encourageant la réactivité naturelle de la société civile, à travers des formations spécifiques. Enfin, compte tenu du potentiel commercial du crabe bleu, une série d'actions pilotes seront orientées vers la promotion et le développement de la chaine de valeur de cette espèce sur les marchés italien et tunisien, impliquant tous les acteurs socio-économiques et même le grand public en créant ainsi de nouvelles opportunités de marchés, avec pour objectif ultime de stimuler une dynamique socio-économique autour des activités de pêche d’espèces invasives. Cette stratégie d'adaptation sera une solution concrète et immédiatement efficace pour s'attaquer au problème du crabe bleu en Tunisie et constituera un modèle efficace en vue de son expansion dans d’autres régions de pêche italiennes et tunisiennes.

kerkennah

Objectif Général

Le projet BLEU-ADAPT a pour objectif général de contribuer au développement durable des zones côtières et à la conservation des habitats naturels en Méditerranée et ce en améliorant les actions de gestion de la ressource invasive notamment dans les zones concernées (les iles de Kerkennah/ Golfe de Gabès, et la Sicile).

Objectifs spécifiques

  • Mise en place d’une stratégie commune pour préserver et réhabiliter les systèmes marins,
  • Assurer le transfert de données et de technologies innovantes et performantes entre les deux rives

Résultats attendus

Description du résultat Réalisations / Activités
Résultat 1
  • Mise en place de données pour le suivi et analyse de l'invasion.
  • Création d'un modèle d'évaluation du risque d'invasion
  1. Suivi, prévision et analyse du risque d'invasion dans le contexte du chargement climatique
  2. Cartographie et modèle du risque d'invasion dans le contexte du chargement climatique
Résultat 2
  • Programme d'appui, renformcement de capacités des acteurs et mesures d'atténuation et d'adaptation contre l'invasion des espèces invasives
  1. Sensibilisation de la société civile et des professionnels à l'impact des espèces invasives sur l'environnement.
  2. Formations sur l'identification des espèces invasives
  3. Conception des engins de pêche spécifiques à l'espèce invasives
  4. Analyse SWOT pour la chaîne de valeurs du crabe bleu
  5. Assistance de exportateurs de crabe bleu
  6. Création d'un réseau d'échange sur les espèces invasives et adaptation
Résultat 3
  • Elaboration et mise à l'essai d'une stratégie d'adaptation aux espèces invasives avec la société civile et la population cible du projet (femmes et jeunes)
  1. Action pilote.
  2. Transfert de technologie et partage d'expérience avec des partenaires en Italie et pérennisation des résultats de l'action pilote.

Kerkennah (Sfax, Tunisie)

Le choix des îles Kerkennah comme site pilote pour l'implémentation d'activités du projet est loin d'être arbitraire. Il est guidé par le fait que cet archipel est à la fois un "hotspot" de vulnérabilité et d'invasions biologiques. Il abrite en outre un patrimoine halieutique unique en Méditerranée (pêcheries fixes dites charfias) et qui est en déperdition. Kerkennah est également un site d'immigration clandestine, un des défis transfrontaliers majeurs auquel la Tunisie et l'Italie doivent faire face par la fixation de la population locale (augmentation des revenus)

kerkennah-italie  

Sicile (Italie)

Le crabe bleu s'est déjà répandu dans le détroit de Sicile, atteignant les côtes les plus méridionales de l'Italie, qui représente donc un pays exposé à des risques écologiques et socio-économiques similaires

sicile
partnership

Bénéficiaire principal (BP)

Direction Générale de la Pêche et de l'Aquaculture (DGPAq-MARHPM)

La Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture (DGPAq) est un établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture. La DGPAq comprend trois directions:

  1. Direction de la conservation des ressources halieutiques;
  2. Direction de l’exploitation;
  3. Direction de la promotion de la pêche
En savoir plus
dgpaq-logo
inat-logo

Partenaire principal 1 (PP1)

Institut National Agronomique de Tunisie (INAT)

L'Institut National Agronomique de Tunisie (INAT) est un établissement d'enseignement supérieur tunisien fondé le 17 octobre 1898. Il constitue la plus ancienne école d'ingénieurs de Tunisie et d'Afrique. Il est placé sous la double tutelle du:

-Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche ,  Institution de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur Agricoles -Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique,  Université de Carthage Leader dans l'ingénierie du vivant, l’INAT conduit deux missions fondamentales : La formation initiale, principalement d’ingénieurs agronomes, Master, doctorat et formation continue dans diverses spécialités, bâtis avec de nombreux partenaires La production et la diffusion de connaissances (recherche et développement) en partenariat avec les organismes de recherche et les principaux centres techniques professionnels Parmi les problématiques appréhendées par les formations figurent :
  • la préservation de la biodiversité
  • les réponses et adaptations au changement climatique
  • le défi et la sécurité alimentaires
  • la mise en œuvre d’un aménagement durable du territoire
En savoir plus

Partenaire principal 2 (PP2)

Institut Supérieur de Pêche et d'Aquaculture de Bizerte (ISPAB)

L’institut Supérieur de Pêche et d'Aquaculture de Bizerte « ISPA –Bizerte » a été créé le 22 septembre 2003. Il s’agit d’un établissement d’Enseignement Supérieur sous la double tutelle :

    • Ministère de l’Agriculture (IRESA : Institution de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur Agricole)
    • Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et des Technologies de l'Information et de la Communication (Université de Carthage)

L’ISPA Bizerte adopte la stratégie de développement des relations «enseignement Supérieur agricole / Secteur socio-économique». Dans ce contexte, elle propose une formation LMD en Sciences de la mer. La formation de par son originalité, permettra aux sortants d’intégrer facilement le monde professionnel.

Elle leur permet également de poursuivre des études en Mastère et en Doctorat et intégrer les grandes écoles d’ingénieurs nationales et internationales. L’Institut Supérieur de Pêche et d’Aquaculture de Bizerte est dotée de plusieurs moyens techniques nécessaires pour répondre à ses missions d’enseignement supérieur et de recherche agricole dont des salles de classe, des laboratoires, une salle de simulation, une écloserie de Bivalves, une bibliothèque spécialisée et un espace d’activités sportives. En savoir plus
ispab-logo
cosvap-logo

Partenaire Principal 3 (PP3)

Le District de la Pêche et de la Croissance Bleue (COSVAP)

Le District de la Pêche et de la Croissance Bleue – COSVAP de Mazara del Vallo, s’engage depuis des années dans la résolution des problèmes du secteur et dans l’accompagnement des entreprises dans la chaîne d’approvisionnement à travers le Co.S.Va.P Constitué avec la signature de l’Accord de District, est reconnu de la par de la Région Sicilienne avec D. A. n. 182/12.S du 26 février 2008, renouvelé en 2011, en 2013 et récemment avec D. A. n° 164/GAB du 20/02/2020, le District fixe à rechercher, construire et mettre en œuvre des actions utiles pour l’ensemble de la chaîne des produits de la mer aux niveaux locaux, nationaux, et transnationaux en agissant en synergie avec les pays transfrontaliers, les instituts de recherche, les institutions publiques et privées, les établissements de crédit et les entreprises, en soutenant et en guidant leurs processus de croissance économique et sociale en fonction des principes de l’Économie Bleue.

Partenaire Principal 4 (PP4)

Université de Palerme (UNIPA)

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

unipa-logo
avfa-logo

Partenaire Associé 1 (PA1)

Agence de la Vulgarisation et de la Formation Agricoles (AVFA)

Fondée en 1990, l’Agence de la Vulgarisation et de la Formation Agricoles, connue sous l’acronyme AVFA, est un établissement public à caractère administratif doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière. Elle est placée sous la tutelle administrative et financière du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche. La tutelle pédagogique et technique de l’AVFA est assurée conjointement par le Ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi et le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche.

Partenaire Associé 2 (PA2)

Le Groupement Interprofessionnel des Produits de la Pêche (GIPP)

Le GIPP est un organisme interprofessionnel chargé de la régulation du marché, de l'amélioration de la qualité, de l'encadrement des professionnels et de la promotion des exportations dans le secteur de la pêche et de l'aquaculture en Tunisie. Le Groupement Interprofessionnel des Produits de la Pêche (GIPP) est un établissement public d’intérêt économique doté de la responsabilité civile et de l’autonomie financière.

Il a été créé le 7 août 1995. Sa principale mission est la contribution au développement de la pêche et de l’aquaculture en Tunisie. Le GIPP est administré par un Conseil d’Administration dont le tiers de ces membres (12) représentent l’administration : (Ministère de l’agriculture, Ministère de l’Industrie, Ministère du Commerce, Ministère des Finances). Le reste représente les organisations et les associations professionnelles concernées (4 membres de l’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP) et 4 membres de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA))
gipp-logo
jsk-logo

Partenaire Associé 3 (PA3)

Jeunes sciences Kerkennah (JSK)

L’association Jeunes Science Kerkennah est une association d’éducation à l’environnement et au développement durable. Elle est aussi membre du réseau Jeunes Science Tunisie.

Ses principaux objectifs sont :
  • Sensibilisation et amélioration de la conscience de la population locale face aux problèmes environnementaux des îles de Kerkennah.
  • Valorisation des potentialités des îles de Kerkennah.
  • Préservation du patrimoine naturel et culturel des îles.

Partenaire Associé 4 (PA4)

Associazione Generale Cooperative Italiane (AGCI)

En harmonie avec les principes de l’Alliance coopérative internationale, l’Association promeut la diffusion, la consolidation, l’intégration et le développement du mouvement coopératif dans l’intérêt général de la démocratie et de l’économie nationale.

En application des principes statutaires et dans un esprit réformateur et progressiste, l’A.G.C.I. contribue à l’élaboration d’un projet de développement général, basé sur l’économie de marché et la libre circulation des idées, des personnes et des biens. Dans le cadre de ces objectifs généraux, l’Association promeut et gère au nom de ses membres l’information, l’échange, le service, la coordination politique et organisationnelle, la diffusion de la sensibilisation coopérative, la formation technique et professionnelle des coopérateurs. En plus du niveau national (l’Association a ses propres représentations régionales sur tout le territoire), l’A.G.C.I. exerce également ses activités à l’étranger dans les bureaux (Cecop, Cogeca, etc.) où il convient de définir et de discuter des directives législatives, économiques et sociales qui affectent la coopération.
agci
GT1 : Coordination & Gestion du projet

Coordinateur du GT : DGPAq
Partenaires impliqués : INAT, ISPAB, COSVAP, UNIPA
Objectifs du GT : L’objectif général de ce GT est de mettre en place une structure de gestion solide, cohérente et transparente qui assure également une coordination adéquate des tâches entre les partenaires pour la réalisation du projet et l’évaluation de son avancement par rapport aux objectifs définis en terme de budget, ressources et chronogramme. Les différentes tâches comprennent la tenue de registres, les comptes financiers, l'élaboration de rapports périodiques et la préparation de rapports de projet et d’examens avec le programme. Il impliquera également la gestion des aspects administratifs et financiers du projet conformément aux exigences du programme Italie-Tunisie. La structure de gestion du projet comprendra un Comité de pilotage (CP) et un Comité technique et scientifique (CTS) Un représentant par partenaire (y compris le coordinateur) et du CTS feront partie du Comité de pilotage (CP), mis en place par le coordinateur pour la gestion de projet. Le CP va aider à Les partenaires associés seront également membres et participeront aux réunions.
Activités prévues :

  1. Préparation du contrat de subvention et des accords de partenariat
  2. Préparation de la réunion de lancement du projet et des réunions périodiques du CP
  3. Préparation des rapports financiers
  4. Préparation des rapports techniques
GT2 : Activités de communication

Coordinateur du GT : UNIPA
Partenaires impliqués : INAT, AVFA, ISPAB, DGPAq
Objectifs du GT : Ce GT a pour objectifs :

  • La création d’un plan de communication et de dissémination complet permettant de définir et d'atteindre les objectifs du projet et les buts des différentes activités et résultats de BLUE-ADAPT.
  • La mise en place d'une stratégie adéquate pour atteindre les différents groupes cibles et transmettre des messages clés.
  • L’intégration d’une feuille de route des activités, faciliter la coordination entre les différents partenaires, assurer un large impact grâce à la capitalisation complète des parties prenantes et des contacts des partenaires. Le projet de la stratégie de communication sera soumis aux partenaires pour discussion lors de la réunion de lancement du projet avant son adoption.

Activités prévues :
  1. Préparation d'un plan de communication interne et externe
  2. Création d’un Site Web du projet
  3. Activités de communication locales
  4. Réalisation de Documentaire vidéo
GT3 : Analyse socio-écologique, surveillance et évaluation des risques

Coordinateur du GT : UNIPA
Partenaires impliqués : INAT, DGPAq
Objectifs du GT : Ce GT contribuera à la diffusion renforcée de nouvelles pratiques, non conventionnelles, de surveillance et gestion des espèces invasives dans la zone du programme. Il aura comme finalité, la modélisation de l’invasion des risques par le crabe bleu dans la zone du programme, en produisant des cartes de risques et en mettant en évidence les points chauds d’introduction (Hotspot). Le GT s'appuiera sur un échantillonnage écologique sur le terrain, ainsi que sur les connaissances écologiques locales (LEK) obtenues des parties prenantes locales, principalement des pêcheurs. La vulnérabilité de la zone d'étude à l'invasion du crabe bleu sera évaluée à l'aide d'une analyse spatialement explicite des données écologiques obtenues par le LEK.


Activités prévues :
  1. mission des meilleures pratiques pour le LEK
  2. Collecte de données en se basant sur la science participative
  3. Cartographie
  4. Modélisation du risque d'invasion
GT4 : Atténuation et adaptation contre l’invasion des espèces invasive

Coordinateur du GT : ISPAB
Partenaires impliqués : INAT, UNIPA, GIPP, DGPAq, AGCI AGRITAL et AVFA
Objectifs du GT : Ce GT contribuera à l’élaboration et la mise à l'essai d'une stratégie d'adaptation aux espèces invasives pour les pêcheurs, scientifiques, mareyeurs et la société civile.Il aura pour finalité le renforcement des capacités des bénéficiaires finaux et la dissémination des connaissances en relation avec les espèces invasives.
Activités prévues :

  1. Ateliers de sensibilisation sur la notion des espèces invasives et leurs impacts sur l’environnement
  2. Ateliers de Formation pour les groupes cibles sur l’identification des espèces invasives
  3. Ateliers de confection des engins de pêche
  4. Amélioration des engins de pêche
  5. Collecte des données pour réaliser l’analyse SWOT et évaluation des faiblesses
  6. Assistance des exportateurs de crabe bleu dans l’élaboration d’un plan export pour le développement de l’exportation de cette espèce avec l’aide d’un expert international
  7. Ateliers de lutte contre les espèces invasives nuisibles
  8. Création d’un réseau d’échange relatif aux espèces invasives
GT5 : Actions pilotes pour la mise en place de stratégie d’adaptation, initiative de développement de la chaine de valeur Crabe bleu

Coordinateur du GT : INAT
Partenaires impliqués : COSVAP, UNIPA, AJSK et GIPP, ACG, AGCI AGRITAL
Objectifs du GT : Le GT5 vise l’élaboration et la mise à l'essai d'une stratégie d'adaptation aux espèces invasive avec la société civile et la population cible du projet (femmes et jeunes). La conduite participative du projet est une condition essentielle de réussite ; la consultation des opérateurs moteurs et des institutions clés doit être effective dès le lancement du projet et ensuite pour accompagner et orienter la démarche dans sa mise en place. La démarche, au-delà des contacts bilatéraux (entretiens, enquêtes) ou multilatéraux (séminaires d’information ou de formation), doit privilégier l’organisation d’ateliers thématiques permettant une mise en commun des analyses et l’émergence d’axes stratégiques d’adaptations et d’un programme d’organisation des groupes cibles autour d’un projet commun de valorisation et commercialisation de crabe bleu.


Activités prévues :
  1. Actions pilotes pour stimuler la demande
  2. Mettre en place un consortium regroupant les femmes rurales pour la conservation et le conditionnement du crabe bleu dans la commune Ouled Ezzeddine
  3. Former et appuyer les femmes et les jeunes dans la mise en œuvre des meilleures pratiques de production (techniques de conservation par congélation et conditionnement, standards de qualité et d’hygiène, meilleure organisation de l’espace de travail, packaging).
  4. Opérationnaliser un plan d’action visant l’amélioration de l’accès aux marchés et des conditions de ventes du crabe bleu
  5. Etablir des partenariats entre le consortium et les usines d’exportation de crabe bleu situé à Tunis et à Sicile et appuyer les femmes à se conformer aux exigences des différents marchés
  6. Identifier d’autres acheteurs potentiels (canaux de la grande distribution, restaurants) et assister le consortium dans les négociations de contrats de ventes.
  7. Pérennisation des acquis du projet auprès des organismes d’appui à la chaine de valeur crabe.